Communiqué de presse Novembre 2015
 



Nouvelle février 2015.




Pilar point, Californie 2015

La grande Déesse des océans, la Vague.

Lors de ma dernière aventure en Californie, j’ai découvert les différents visages que peut avoir une Vague. Je me demande comment j’ai pu pendant si longtemps les regarder sans véritablement les voir et les comprendre.

Durant une belle journée où je contemplais la mer, le vent est venu à mon secours et j’ai appris à connaitre mieux la Déesse de l’océan. Les heures ont passé et puis le soleil est descendu sur la mer et a projeté ses rayons à travers ses formes si élégantes, et j’ai pu saisir davantage ce qu’elle était vraiment.

Le feu éclairait ses entrailles et le souffle coupé avec les larmes aux yeux, j’ai senti et vu la puissance de son énergie. J’ai compris alors qu’elle faisait sans doute partie du grand attachement qu’ont les marins pour la mer.

Elle commence quelque part dans le milieu de l’océan et sa volonté de vivre l’amène à s’exprimer avec intensité, rage, folie, ainsi qu’avec une douceur indescriptible digne d’une caresse de l’Être aimé. Son langage est si difficile à décoder, il enchante nos oreilles ou bien cela crée l’inverse, leurs sons font ressortir du plus profond de nos entrailles, l’angoisse et la peur.

J’ai passé de nombreuses heures avec Elles afin de me laisser lentement pénétrer de leur énergie. J’ai tenté dans le plus grand respect de prendre des photos qui donneraient un visage de ce qu’elles sont véritablement…

Le 24 décembre 2014, la Vaque surnommée Marwick est venue s’écraser sur la plage de Pilar Point en Californie. Elle avait plus 15 pieds de haut selon les experts de la région. Un garde-côte m’a montré sa photo. Elle était tout simplement sublime.

Chaque Vague est unique et quand elle arrive à la fin de sa grande traversée et qu’elle s’écrase sur une plage ou un rocher, la Déesse des océans rend son dernier soupir.



France Valiquette



Nouvelle janvier 2015.


Une Femme d’exception, Peggy Smith

  Les 85 ans de Peggy ont déjà sonné depuis un bon moment. Elle est née dans le Massachusetts et puis un jour elle est partie étudier en France pendant plusieurs années. Peggy vit maintenant en Californie et j’ai eu le privilège de passer un moment inoubliable dans sa petite maison qui est située sur une pointe de terre élevée qui s’avance dans la mer. Elle a un grand jardin avec des fleurs dont elle prend soin avec tendresse en respectant les lois de la nature dans ce qu’il y a de plus beau.

Peggy vit dans une grande simplicité. La vivacité de ses souvenirs et sa vision de la vie m’ont profondément touchée. Elle a un mur rempli de livres dont certains sont très vieux et elle est particulièrement fière de sa collection de bouquins français.

La partie de la maison que j’ai le plus aimée se trouve au deuxième étage. Tout en haut de l’escalier, il y a une pièce dont le centre est vide et le sol est recouvert d’un tapis blanc. Dans le coin nord de la chambre se trouve une cheminée que Peggy alimente certains soirs d’hivers avec des branches mortes d’arbustes. À l’autre extrémité qui se situe plus vers l’ouest, nous y voyons le plafond qui descend et nous y apercevons son lit bateau. Devant lui, nous y retrouvons une grande fenêtre, qui s’ouvre sur le Pacifique.

C’est extraordinaire, elle ferme les yeux sur les étoiles et les ouvre sur l’océan.

Je souhaite au plus profond de mon cœur à cette Femme d’exception qui a été une pionnière de sa génération et qui a vécu des moments difficiles et parfois même périlleux de terminer ses jours dans la sollicitude et la douceur. Elle a choisi de finir sa vie au rythme de la nature et je pense qu’un jour, elle fermera les yeux sur le firmament et que la mer emportera son âme au plus profond de ses entrailles.

Peggy, je te remercie de m’avoir accueillie chez toi et de m’avoir partagé qu’il est toujours possible dans ce monde tourmenté de vivre à toutes les périodes de notre existence en paix avec l’univers.


France Valiquette


La photo a été prise par Rob Cala qui est photographe et un ami de Peggy
www.robcalamedia.com