Nouvelle du vendredi 22 octobre 2010.

Le Salon du Livre de la Péninsule acadienne fut une merveilleuse aventure. Les gens avaient souvent de nombreux livres dans leurs bras qu’ils serraient sur leur cœur; et que dire de l’hospitalité légendaire acadienne! Que ce soit au Nouveau-Brunswick, en Louisiane ou au Québec, cela m’impressionne toujours. Je considère que le travail que les bénévoles ont accompli durant ce salon du livre était exemplaire et est une partie importante de la grande réussite de ce bel événement littéraire.

J’ai rencontré un environnementaliste et écrivain québécois des plus sympathique, Serge Fortier. Un homme pacifique qui avait assisté à différentes rencontres sur le gaz de schiste et qui m’a drôlement éclairée sur le sujet. Un autre monsieur acadien de Shippagan dont j’ai malheureusement oublié le nom m’a offert une carte de la revue « National Geographic ». Elle illustre les puits de pétrole et les 3 500 plates-formes se trouvant dans le Golfe du Mexique. La carte explique également les écosystèmes marins de ces côtes. Ce partage de valeur et de respect de la nature m’a profondément émue et je remercie la vie d’avoir mis ces personnes sur ma route.

Le Hasard… m’a permis de faire la connaissance d’un auteur de livres pour enfants de cette région, également musicien qui a comme projet d’aller enregistrer un CD à Nashville. Ryan McIntyre est Irlandais. Dans la partie 3 de « Mercedes Leroyer », vous allez retrouver l’histoire d’un Irlandais de Nashville qui a fui vers la Californie mais qui y reviendra pour un festival de musique. J’ai écrit ce chapitre de mon livre le printemps passé.

Les longues heures de voiture pour me rendre à Shippagan ont été vécues dans la bonne humeur. J’ai écouté la musique du dernier album intitulé « AmerIcana », produit à Nashville, de Rock Voisine. Mon autre coup de cœur a été le dernier CD d’Eric Clapton paru à la fin septembre. C’est un pur plaisir musical pour mon oreille et sous la chanson « Autumn Leave », les coloris de l’automne sur le chemin du retour défilaient sous mes yeux éclairés par l’astre divin, le Soleil.



France Valiquette

Stand au Salon du Livre de la Péninsule acadienne. Serge et France