Nouvelle du vendredi 20 mai 2011.

Une maison écologique
« The Holy Cross, Projet »

La phénoménale, Ruthie Foster,


Je suis de retour depuis à peine quelques jours de la Louisiane. Je me suis rendue à la Nouvelle Orléans et j’ai pris le temps d’aller visiter le projet de la fondation The Holy Cross, Projet « Global Green U.S.A. » parrainé par l’acteur américain bien connu Brad Pitt. J’ai enfin pu voir la brèche qui s’était produite dans la Levée durant l’ouragan Katrina et j’ai pu constater les réparations qui y ont été faites. Après toutes ces années, j’ai eu la surprise d’apprendre ce qui avait causé vraiment une bonne partie des dommages. Un bateau a heurté la Levée probablement durant l’ouragan et cela a considérablement aggravé l’inondation qui s’était produite à l’époque. Le site est pratiquement nettoyé. Les maisons qui se trouvaient à cet endroit avaient été évaluées en moyenne à soixante mille dollars que le gouvernement américain a remboursés aux propriétaires possédant la preuve de la propriété de leur terrain.

La fondation créée par Brad Pitt avait lancé un concours international d’architecture pour des plans de constructions qui pourraient résister aux assauts répétés de la nature dans cette région. Des maisons écologiques sont maintenant construites pouvant mieux s’adapter au climat. Les murs sont en béton, donc plus solides; des panneaux solaires emmagasinent l’énergie, des réservoirs recueillent l’eau de la pluie et les bois utilisés supportent mieux l’agression des insectes et des moisissures. Ce sont des bâtisses qui respectent le style de la Nouvelle-Orléans que j’ai trouvé très bien aménagées et jolies.

Les anciens propriétaires de ces terrains peuvent avoir ces maisons écologiques valant environ cent cinquante mille dollars pour la somme que le gouvernement leur a remboursée sur leur ancienne demeure. La fondation assume la balance du coût de la propriété. Après toutes ces années de difficultés et d’épreuves, pour tous ces gens, cette terrible expérience se transforme en quelque chose de positif.

Pendant mon séjour, j’ai participé à trois festivals. Le premier : le Festival International de Louisiane à Lafayette; le second : le New Orleans Jazz Fest & Heritage Festival et le dernier : le Festival des Écrevisses à Breaux Bridge. J’ai vécu de beaux moments de joie, des envolées musicales qui vous chavirent l’âme et plusieurs autres pas de danse à mon actif.

Une dernière bonne nouvelle; Zachary Richard a chanté durant une trentaine de minutes sur la plus grande scène au Jazz Fest. C’était, je pense, sa première apparition musicale depuis son accident vasculaire cérébral et une de mes amies qui le connait depuis longtemps lui a fait une accolade après son spectacle et elle m’a certifié… qu’il allait beaucoup mieux. Je n’ai malheureusement pas assisté à sa prestation car je n’étais pas à la Nouvelle-Orléans ce jour-là.

Le spectacle qui m’a le plus fait vibrer était celui de Ruthie Foster au Jazz Fest à la tente du blues. J’avais connu cette chanteuse et excellente guitariste au Festival de Jazz de Montréal il y a quelques années. Ruthie a entraîné avec sa musique toute la foule et cela a été mon plus beau moment musical de ce voyage agrémenté par le parfum des fleurs louisianaises sous un merveilleux ciel bleu du printemps.



France Valiquette