Activités
La nouvelle du vendredi 20 novembre 2009.



Pour le lancement du livre « Arizona; Mercedes Leroyer, partie 2 », j’avais décidé de lire deux extraits. J’ai contacté Lise Gascon, bachelière en art dramatique qui a développé une approche théâtrale basée sur l’observation de notre mouvement intérieur. Je connais Lise depuis quelques années et j’avais déjà assisté à la représentation de l’une de ses créations théâtrales avec des étudiants. Le défi était intéressant car je voulais aller à la rencontre de mes personnages avec une autre perception que celle de l’auteure pour ma lecture.

Ce fut un apprivoisement très troublant et intense de mes personnages. J’ai réussi à toucher la parcelle aussi infime soit-elle de chacun d’eux que je porte en moi. Cette infinité m’a permis de trouver la voix pour chacun. Quand j’étais adolescente, cette sensibilité était pour moi un handicap. Mais le jour où j’ai compris que cette résonnance avec l’autre (l’homme, les animaux, les végétaux, les pierres, etc.) était une qualité que j’avais acquise durant ma longue histoire de vie, à partir de cette période, mon existence a changé progressivement. J’en suis aujourd’hui heureuse même si souvent les gens ne peuvent pas toujours me comprendre. Cette sensibilité et aussi cette douceur qui m’habitent me permettent de trouver le courage de sentir l’horreur et l’inconscience présentes sur notre planète, ce qui m’amène parfois dans une grande tristesse. Par contre, je peux aussi souvent sentir une joie infinie se déposer en moi durant de belles périodes.

Je me suis un peu écartée en cours de route du lancement de mon dernier livre et je voudrais maintenant vous parler d’une « guitare ». Benoit Maillette, luthier, mon seul personnage non fictif de la partie 2, a signé sa dernière guitare de la photo de la pochette de mon livre et l’a baptisée, Arizona. Ce fut pour moi un grand honneur et je souhaite que cette guitare ayant la lumière gravée dans ses entailles trouve un être passionné de la musique.

Je vous invite à venir me voir au Salon du Livre de Montréal. Le Kiosque est sous la bannière CDDL, mon distributeur. Vous trouverez les informations dans le cahier que vous pouvez vous procurer à l’entrée du Salon du Livre.

     1- La guitare, ARIZONA

     2- La Romancière… avec son livre

     3- Pascal Laraque, pianiste.


Au plaisir de vous rencontrer au Salon du Livre de Montréal.



France Valiquette




La nouvelle du vendredi 16 octobre 2009.






Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate


FRANCE VALIQUETTE
« ARIZONA; MERCERDES LEROYER, PARTIE 2 »
Les Éditions Manuka (Distribution : CDDL)


Montréal, le lundi 26 octobre 2009 – À l'égard des gens qui font l’histoire, qui l’habitent et la perpétuent, de raconter ses multiples méandres et d’en faire rejaillir toutes ses beautés tout en y ajoutant sa vision personnelle de la vie, voilà l’engagement que s’est donné la romancière France Valiquette avec « Arizona; Mercedes Leroyer, partie 2 », paru aux Éditions Manuka et distribué par la Coopérative de diffusion et de distribution du livre. Une vision empreinte d’espoir et de soif de vivre, où les péripéties de l’héroïne, Mercedes Leroyer, invitent le lecteur à percer le mystère de ces deux états du sud des États-Unis, la Louisiane et l’Arizona. Dans ce second tome, Mercedes fait la rencontre des Navajo, ce peuple qui a failli être exterminé durant la conquête du sud-ouest américain.


« Arizona; Mercedes Leroyer, partie 2 »
L’histoire se situe entre la Louisiane et l’Arizona, mettant en scène les Cadiens et les Navajo, deux peuples qui à priori n’ont peut-être que peu de choses en commun, sinon le fait d’avoir failli être exterminés. La trame de l’histoire nous ramène à quelques jours avant le départ de Mercedes et de Peter, son amoureux, pour l’Arizona, quand soudainement ce dernier rompt sa relation avec elle, sans explications. Mercedes décide quand même de se rendre seule dans la réserve des Navajo. Son amour des chevaux l’amènera à tisser des liens profonds avec eux, ainsi qu’avec Ekis, un géologue attachant et sensible qui vit en parfait équilibre entre les connaissances spirituelles de ses ancêtres et le monde scientifique moderne, et qui l’initiera à leurs coutumes. Mercedes, l’incarnation de tous les possibles, tentera de comprendre comment les Navajo ont réussi à vaincre l’adversité et à s’en sortir, au lieu de s’effondrer.


L’inspiration de Zachary Richard
Second tome d’une trilogie, « Arizona; Mercedes Leroyer, partie 2 » de la romancière France Valiquette est la suite du roman « Mercedes Leroyer; partie 1, Louisiane », publié en 2007. Toute cette aventure débuta après une question que France écrivit à Zachary Richard : « Comment pouvons-nous sentir l'âme de la Louisiane ? », interrogation à laquelle Zachary répondit simplement, lui donnant du coup quelques conseils pour y arriver : « Si tu veux sentir l'âme de la Louisiane, tu dois y aller souvent. » L'étincelle s'est indubitablement produite dès le premier voyage de l’auteure, en décembre 2002, sous le violon de David Greely, membre du meilleur band cajun de la Louisiane, Steve Riley and the Mamou Playboys, qui l’invita à plonger maintes fois dans l'âme de sa chère Louisiane, avant et après Katrina. France a donc fait quinze voyages dans cet état qu’elle a appris à profondément aimer. De là lui est venue l'idée de partager une parcelle d’elle-même à travers son héroïne, Mercedes Leroyer; une femme de coeur qui oscille entre le Québec et la Louisiane.


France Valiquette, auteure et thérapeute, a trouvé un tout nouveau sens à sa vie au début des années 1990. Avec ses nombreux voyages en Louisiane et en Arizona, elle est toujours à la recherche du coeur d’un peuple à travers sa culture, ses coutumes et surtout sa musique. Durant ses voyages en Arizona, l’ouverture du coeur et la gentillesse des Navajo lui ont permis, avec sa perception toute personnelle, d’écrire la partie 2 de la trilogie de Mercedes Leroyer.




 



Remerciements


À…

Elroy Tall, ce guide Navajo qui m’a aidée à bien saisir la beauté et l’essence mystique du Canyon Antilope. Elroy m’a éclairée sur les endroits les plus mystérieux du canyon et cela m’a permis de prendre la photo de la page couverture de ce livre.



À…

Dollie Begay, une artiste Navajo de Chinle avec qui j’ai eu le privilège de partager dans son intimité une partie de la douleur d’avoir perdue sa fille et les croyances de son peuple.



À…

Steve Riley, et son groupe pour ses nombreuses heures de musique, de danse en Louisiane à travers les État-Unis et même au Canada. Que de beaux moments magiques et de plaisir! La musique est pour lui une de ses principales raison de vivre.



À…

Benoit Maillette, Luthier. Il confectionne des guitares sur mesure et son métier est une passion pour lui. Il est mon seul personnage non-fictif de ce livre.



À…

Réal-Gabriel Bujold, un acadien vivant au Québec profondément impliqué dans le monde littéraire. Il est un homme généreux avec de belle valeur et il est pour moi une personne ressource d’une richesse infinie.




À vous tous…

Acceptez mes remerciements amicaux.


France Valiquette



La nouvelle du vendredi 16 mai 2008.

Photo Bouchard029

Je vais vous raconter une petite anecdote du salon du Livre de Trois-Rivières. Dans les Salons du Livre, vous avez une journée réservée pour les enfants du primaire et une pour les adolescents du secondaire. Le jeudi, premier jour du Salon, c’était pour le primaire. Vers les dix heures, les enfants ont commencé à arriver et à onze heures, nous étions complètement envahis par les mousses. Je ne sais pas par quel hasard (je n’y ai jamais cru d’ailleurs) mon stand est devenu le bureau des renseignements non officiels pour les enfants perdus. Je dois admettre que je me suis assez bien débrouillée pour une première expérience.

Pendant une période plus tranquille, j’ai vu un petit garçon, l’air timide, qui s’approchait de mon stand. Il a mis un billet de dix dollars sur mon comptoir et m’a demandé s’il avait assez d’argent pour acheter mon livre. Je lui ai expliqué très gentiment que je ne pensais pas que mon histoire pouvait l’intéresser et qu’il trouverait des livres pour les enfants un peu plus loin. Je lui ai donc indiqué le chemin. Un copain, à l’air plus dégourdi, est arrivé près de lui, m’a fait un sourire et les deux gaillards sont repartis vers le coin des livres pour les enfants.

Environ une demi-heure plus tard, qui vois-je arriver à nouveau? Le même petit garçon avec un livre dans un sac. Il a pris son courage à deux mains et m’a demandé s’il pouvait avoir un signet et si j’accepterais de le lui signer. Sincèrement, j’admets que j’ai été surprise. Je lui ai autographié avec plaisir et j’ai aperçu ses yeux briller de joie derrière ses lunettes quand il m’a remerciée. Puis, il s’est retourné vers son ami, l’air triomphant. Alors, l’autre garçonnet s’est avancé à son tour vers moi et m’en a demandé un également. La nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre et maintenant, plusieurs enfants de la Mauricie ont mon autographe sur un signet, une feuille de papier ou, pour les plus organisés, dans un petit carnet personnel. Je pense qu’ils étaient particulièrement impressionnés par la photo de la page couverture. Les plus curieux sont repartis avec quelques notions de la Louisiane.

Le dimanche, en fin après-midi, j’ai rencontré un journaliste de cette région, André Bouchard, un personnage très sympathique. Il a déjà rédigé un article sur mon livre et en sortira un autre à l’été. J’ai également été approchée pour donner une entrevue sur une chaîne de télévision de Trois-Rivières. Je vous en reparlerai fort probablement à l’automne.

France Valiquette



Salon du livre de Trois-Rivières.

Je serai au Salon du Livre de Trois-Rivières  le 3-4-5-6 avril 2008.
Pour plus d'informations,
www.sltr.qc.ca ou 1-819-376-1991.
Au plaisir de vous rencontrer.
France Valiquette
Lancement de Mercedes Leroyer...


*Une nouvelle vous parviendra tous les 3ème vendredi du mois.



Le lancement de mon livre, Mercedes Leroyer ; Partie 1, Louisiane, fut un très grand succès. Au jazz resto-bar DIEZEonze, sur la rue St-Denis, nous avons, les musiciens et moi, pu recréer une atmosphère chaleureuse et des plus joyeuses comme nous retrouvons si souvent dans ma chère Louisiane. Voici quelques photos de l’événement.
Musiciens2SignatureChants
Suzi Arioli; caisse claire
Jordan Officier; guitare et violon
Benoit LeBlanc; soliste, piano et quitare
Harlan Johnson; soliste, accordéon cajun
France Valiquette; soliste
Denise Desjardins et Francine Drouin; choriste



J’aimerais vous raconter cette histoire vraie : << Il y avait, au début du siècle dernier en Louisiane, un excellent musicien noir qu’on nommait Amédé. Les bourgeois blancs l’invitaient volontiers avec ses amis pour jouer sa musique à leurs grandes fêtes, N’oubliez pas que dans ce coin de pays, tout était prétexte pour danser et s’amuser. Un soir d’été particulièrement chaud et humide, la sueur dégoulinait sur le visage d’Amédé et une jeune femme blanche fort jolie lui sourit en lui tendant son mouchoir de dentelle pour qu’il puisse s’essuyer le front. Le musicien fut retrouvé le lendemain dans un fossé; il avait été battu à mort. >>
C’est en souvenir de lui que j’ai donné son nom au petit garçon créole de Natchitoches…

France Valiquette


Lancement de Mercedez Leroyer le 12 novembre...


* * *

Les Éditions Manuka
ont le plaisir de vous inviter au lancement de

Mercedes Leroyer,
partie 1: Louisiane,
un roman
de France Valiquette

* * *

La soirée sera accompagnée
de musique Louisianaise “Cajun”
avec le groupe Grouyan Gombo
et la participation spéciale
de Susie Arioli et de Jordan Officer.

* * *
Lundi, le 12 novembre 2007
De 17:30 à 20:30
Au DIESEonze
4115-A Saint-Denis
Montréal.
(environ 10 minutes du métro Mont-Royal)

Une réponse (au 450-668-4821) serait appréciée nous informant du nombre de personnes qui vous accompagneront au lancement.

* * *

Dieseonze